Voyage au cœur de l'horlogerie

Voyage au cœur de l'horlogerie

Aujourd’hui, il suffit d’allumer un ordinateur, un téléphone portable, la porte d’un four ou d’un micro-ondes pour découvrir l’heure qu’il est … En fait, l’heure est partout.

La concurrence est énorme. On prédisait la fin de la montre et pourtant … malgré de fortes turbulences, l’horlogerie résiste et s’adapte aux nouvelles donnes des marchés comme aux attentes de ses clients.

 

« Un des plus beaux métiers qui soient au monde, c’est bien celui de l’horloger. Pour être un bon horloger, il faut être sculpteur et artiste-peintre, avoir la connaissance des matériaux, dompter techniquement la précision de la toute petite mécanique à l’électronique de pointe. L’horloger réunit en lui les qualités qui font l’artiste, l’artisan, l’ingénieur, le micro mécanicien …

Au bout de son travail, il y a un élément encore plus grand, encore plus enthousiasmant, il y a le produit fini,
la montre. La montre est un des rares produits émotionnels qui reflète en même temps l’image de la personnalité de son créateur et celle de celui qui la porte.

J’aime les montres. J’admire le métier d’horloger car il s’occupe du temps… Le temps que j’aime parce que, en tant qu’entrepreneur dans l’industrie horlogère, il me donne la possibilité de créer de nouveaux produits, de leur donner une âme. Le temps que je hais, parce que je ne puis ni le saisir, ni l’arrêter… »

 

Nicolas G. HAYEK

Nos formations